RSS Feed

février, 2010

  1. Vrac Session Vol.1

    février 21, 2010 by grandlap

    Que des petites touches par ci par là qui ne méritent pas vraiment une note (ou presque) pour chaque.

    Personne n’est passé à côté de l’engouement über excitant de la last lost season. Trop de questions sans réponses, de suspense insoutenable, toussa quoi. J’avais vu un épisode par ci par là, et je trouvais ça nul. FATAL ERROR. J’ai pris la décision de me lancer dans un marathon qui aura ma peau. Voir les 5 premières saisons en un temps record. A ce jour j’en suis à 2 saisons en 2 semaines (j’en dors plus, mes yeux piquent, piquent et piquent encore). Et I’m lovin’ it. REALLY. C’est trop powerful en fait Lost. Ce que j’aime le plus? Le recit, dans chaque épisode, de l’histoire sur l’île, éclairée par le passé du personnage. Les parallèles entre les 2 histoires sont forts jusqu’à la faïnal scine. Chacune des 2 peut se terminer bien ou mal et le parallèle peut soit se confirmer, soit s’infirmer. Du coup ça fait 4 possibilités de twist final. Et jamais je n’ai pu prédire la fin d’un épisode. J’adore quand les ficelles sont tellement grosses qu’elles sont finalement vraies, l’absence de twist qui en devient un. Chapô! Je prévois une dépression post natale une fois tous les épisodes vus.

    Petit moment nostalgie alors que j’écoutais Jacque Higelin – Amor Doloroso. Remember the time when j’ai débarqué à Lyon, tapé une bouffe à 15h dans un petit resto pour se rendre compte qu’à 2 tables de nous se trouvait Jacko, dramaturge de sa propre vie. Et dire qu’on nous gave de variét française dégueulasse alors qu’existe un vivier créatif incroyable. Cet album est une tuerie, disons le clairement. Les textes sont soignés, intelligents, drôles, fantasques, poétiques. Les musiques sont audacieuses, mélodieuses et tellement pas vulgaires que des larmes de joies viennent couler le long de mes joues. La nature du personnage y fait beaucoup aussi, faut dire que dans la famille, entre la soeur, le fils, la fille, ça en fait du bordel créatif.

    C’est la bave aux lèvres qu’on découvre jour après jour les bribes d’infos sur les nouveaux perso SSFIV, les nouvelles modif de gameplay, etc. (sortie très bientôt, ouai j’t'assure, très bientôt). J’ai adoré SFIV et je vais me ruer tel un mort de faim sur le SSFIV et jouer Guile avec tous les atouts de mon côté. Je suis admiratif devant CAPCOM qui a su relancer aux yeux du grand public une licence qui ne savait plus trop comment redevenir un standard. Tour de force réussi avec le 4ème Street Fighter qui fut une réussite et démontra à la terre entière (rien que ça) que la 2D c’est cool! Mais avant tout ça faudra que je termine Assassin’s Creed 2 (Vay! Vay!), Forza Motorsport 3 (heu… on peut finir un jeu de course?) et surtout faudra que je combine avec Red Dead Redemption (ohhhh les nuits blanches). Dernier obstacle, jongler entre mon temps libre et mon manque de tunes du à ma prochaine mutation au pôle emploi (je les aime déjà).

    Et puis aussi côté musique :
    - Gonzales qui reprend à sa sauce des standards (omg many men)
    - Gorillaz qui tease, tease, tease (ce trailer sent le Gorgio Moroder VS Chromatics à plein nez)
    - On attend toujours l’album de Danger
    - Alizee qui revient dans le droit chemin (viens petite, passe chez Institubes, ça te fera pas de mal vu la tournure merdique de ta carrière).
    - Qui est passé à côté du nouveau Massive Attack? Nooon? pas possible!

    On arrive bientôt au « historique » 100ème post chez Lap Lap. En exclusivité, retrouvez bientôt une interview croisée des Lap Lap (en exclusivité chez votre marchand de journaux).


  2. *L.I.P* (Love In Progress)

    février 15, 2010 by grandlap

    Car cela fait bientôt 1 an que tu es mienne. Des milliers de moments magiques partagés, de regards échangés, de fous rires provoqués.

    Au départ une simple escapade et désormais un grand voyage, plein de projets, d’ambitions et de rêves un peu fous.

    Je ne sais pas comment nous avons réussis à en arriver là, mais DIANTRE MES AILLEUX QUE J’EN SUIS HEUREUX !

    Désolé pour tous ceux qui pensaient découvrir une nouvelle (extra)ordinary Lap Lap session mais ce petit billet n’est destiné qu’à ELLE
    ELLE qui me donne envie d’avoir froid le soir pour me blottir contre
    ELLE dont le sourire me donne envie de faire de la magie le matin pour
    ELLE qui est ma petite femme, ma petite souris, ma petite princesse.

    Che cosa vuoi da me ?
    Ti voglio tu, tutta intera…


  3. Soon In Studiosushi

    février 6, 2010 by grandlap

    Je pensais ne jamais faire de post sur des potes de la vraie vie (IRL pour ceux qui comprennent pas), mais finalement je cède (ouai enfin c’est un blogueur alors c’est pas pareil tu vois?). C’est du mec derrière studiosushi dont je vais parler (ouai de toi! tu te reconnais?). Je l’ai connu il y a quelques années dans un stage affreux, se déroulant dans un monde que je veux fuir à tout prix à présent. Depuis on est devenu des potes de lulz. Merci facebook, twitter, gtalk (tu la vois la valeur ajoutée des réseaux sociaux!). Et youtube aussi, parce que, voyez vous, c’est pas le dernier à dénicher des vidéos de derrière les fagots. Et le pire c’est que ça me fait toujours rire. Tiens, youtube parlons en.

    2006, c’était il y a un siècle. You-quoi? toube? Ben guess what? c’est studiosushi qui m’a fait découvrir youtube, une révélation (même si à l’époque je le savais pas encore). Pour info il m’a aussi fait découvrir Mozinor et toutes les vidéos qu’aujourd’hui on appelle (un peu trop souvent) des « beuzes ». Son firefox c’était « la plus grande discothèque du monde vol.12 » sauf que c’était pas des disques mais des bookmarks. Non mais WTF comment tu peux avoir vu tout ça??!

    Pourquoi je parle de lui aujourd’hui? parce que je le considère comme mon mentor sur tout ce qui touche de près ou de loin à Intenet, les réseaux sociaux, les nouvelles techno, le gaming, la culture nippone. Ca fait déjà pas mal non?! Et je suis aujourd’hui addict à tout ça. D’ailleurs c’est en parti (grâce à / à cause de) lui que lap lap est né. Non mais un blog quoi? moi? un blog?

    Heureusement, c’est bien plus qu’un mentor de l’Internet, c’est quelqu’un que j’apprécie énormément et dont j’admire la capacité à maîtriser autant de sujets différents. Comme si les skills distribuées à la naissance n’avaient pas été bien équilibrées. Des fois je me demande s’il est mauvais en quelque chose (lol). Et c’est un mec super, ce qui ne gâche rien (non parce qu’un mec super doué mais complètement con on a plus envie de l’abattre que de l’admirer). 

    Allez donc jeter un oeil à son excellent projet « MADE IN« . Pitch: prendre en photo des objets de la vie ordinaire et juxtaposer le « made in quelque part » à l’objet. Cruellement inventif et parfois déprimant tant China se positionne en god tiers.

    En attendant je suis toujours fan de son blog, des sujets traités et de la qualité des posts. A côté, Lap Lap passe pour une poubelle… nan, je rigole, je sais très bien que Lap Lap rulz da world (du moins dans les coeurs des filles de 16 à 19 ans).


  4. 10 Points

    février 3, 2010 by grandlap

    Une rubrique « et toi c’est quoi les albums qui t’ont marqué dans la vie? » (très) fortement inspirée par TSUGI (la rubrique, pas les albums).

    –50 Cent – Get Rich Or Die Tryin’ : Quand on se cherche, on trouve dans le rap quelque chose de très profond. Ce beat un peu lent, ce flow continue, ça booste la confiance en soi. Eminem sort le Fifty du cachot, lui offre un album aux petits oignons. Indéniablement, il y a un avant et après 50 Cent. Ces dernières prods sont bien inférieures à cet opus qui regorge de pépites (j’ai vite abandonné In Da Club). Ca sonne West Coast ce qu’il faut. Ca va bien avec la tranche de vie.

    –Amon Tobin – Supermodified : Un cd à 10E à la fnac? pourquoi pas? je tente. Et mes enfants quelle surprise. Chaque chanson offre un florilège de complexité musicale tout en gardant une atmosphère détaillée et puissante. Ca transpire la B.O. de film à tous les instants. C’était mon premier contact avec le label Ninja Tune (faut bien avouer que c’est plus ce que c’était). Pour la petite histoire j’ai un jour prêté cet album à un poto… et puis plus rien.

    –Daft Punk – Homework : Parce qu’à l’époque, Fun Radio valait le coup, je me suis pris cet avion en pleine tête au réveil. Pépère au collège tu te fais réveiller à 7h par Da Funk à fond sur ton radio réveil Schneider. J’ai vraiment eu un coup au coeur. Et puis l’hommage à Midnight Express était trop visible pour que je passe à côté. L’album se déguste comme un bon vin, sans risque qu’il s’évente un jour. A chaque écoute on redécouvre leur talent. Daft For Life.

    –Midnight Expresse (B.O.) : Peut être le premier disque en format CD que j’ai écouté. J’ai jamais vu le film et pourtant j’en connais la B.O. par coeur. J’ai toujours l’impression que cet album est celui qui a le plus influencé mes goûts musicaux d’aujourd’hui. La basse de Gorgio Moroder, quel orgasme, sur ce thème incroyablement puissant. Petit que j’étais, je lisais, relisais et apprenais par coeur tous les noms sur le livret du CD (4 pages tout de même) au point d’y déceler les moindres imperfections et coquilles.

    –IAM – Ombres Et Lumières Vol.1 : Bon d’accord j’avais que la cassette, pas le cd (mais à l’époque ça marchait plutôt pas mal les cassettes à 450Fr sur l’aire d’autoroute). Vestige du rap à l’ancienne, avec un beat un peu plus rapide, des samples empruntées à la soul, le disco, le jazz. Des lyrics implacables. J’ai revu l’Histoire par le prisme de cet album. Une ode à l’ouverture culturelle et l’amour de l’autre, vraiment.

    –Jamie T – Panic Prevention : C’est récent, c’est surement pas « majeur » dans l’histoire de la musique, mais je suis tombé sous le charme de ce gamin jouant de la basse comme une guitare, de cette voix écorchée et de tous ces bidouillages habiles. Et puis ça a marqué le début d’une de mes tranches de vie, alors forcément… If you got the money.

    –Jamiroquai – Synchronized : Jay Kay a toujours su faire des chansons « inclassables ». Je me permettrais pas de foutre ça dans le casier à merdes « variété internationale » parce que les prods sont bien trop de qualité. C’est quand même le seul mec qui peut porter un chapeau de buffle sans que personne ne remarque quoi que ce soit. A souligner le sous estimé Supersonic présent sur l’album et qui offre un trip cosmique voodoo des plus fameux.

    –Justice – Cross : Une première démo parue en last song d’un sampler de (feu) Trax. Un set de Dj Mehdi conclu par ladite démo et tout s’enchaîne. Ed Banger, Pedro, etc. Les connexions s’établissent et tout devient clair. Je deviens un fan inconditionnel. J’ai vraiment eu l’impression de recevoir ce que je rêvais d’entendre depuis des années. Comme si mes semblables rendaient hommage aux mêmes vestiges de notre enfance. On en peut plus de la minimale!

    –Prince – Diamonds & Pearl : Sa jaquette me fit d’abord de l’oeil. Non mais vous avez vu cet « hologramme »? Et puis le mythe autour du personnage, quand t’es minot, ça te fait tourner la tête, tu vois la légende. Cet album me fait penser à cette pop improbable que seuls MJ et Prince savaient faire. Rien de standard, chaque piste s’écoute comme une oeuvre unique. J’aime bien me faire embarquer dans un univers complètement construit et baroque. Et puis je redécouvre les gémissements de Prince d’une autre manière à présent. lol.

    –Rage Against The Machine – Battle Of Los Angeles : Ouai c’est bon on a tous du choisir notre clan musical au lycée. Mon problème c’est que je kiffais la « techno » mais j’adorais aussi les RATM. Un des albums qu’on peut écouter de manière analytique tant chaque membre du groupe possède un style marqué. Et pour une fois que la basse n’est pas là que pour la déco, on va pas cracher dessus. La puissance des textes quoi, improbable mix de rage, d’intelligence et de culture. C’est un peu mon « moi » qui reprend le dessus quand je l’écoute.

    Je me rend compte que j’ai bien tapé dans le mainstream. Nevermind, ce sont tous de très bons albums. Oh et si je terminais avec le coup de coeur du moment? Ben ouai vas y fais toi plaisir. Tricky Meets South Racka Crews. Génial, génial, génial (je tape dans l’argumentaire de dingue tavu). Ca oscille entre le raggae, le dancehall, l’électro. Ca me rappelle Seeed en mieux, c’est pour dire.


  5. 5 Majeur

    février 3, 2010 by grandlap

    Y’a parfois des sons qui te paraissent bons. C’est peut être 1 sur 10.000 mais c’est déjà pas mal.





    Certains sont ressortis de ma vieille boite. Mais promis j’ai 2 posts en attente, faut que je « finalise ». Et ce temps qui passe et qui réduit ta nuit à 5 pauvres heures de sommeil.