RSS Feed
  1. µCompil vol.18 – bis

    juin 17, 2012 by grandlap

    bon ça va, je viens d’avoir un gros arrivage alors j’ai de quoi faire une micro compil de compétition.

    Bisous, calin.

    Spotify : microCompil vol.18

    Au menu :

    Galantis – Tank
    **********
    Edward Sharpe & The Magnetic Zeros – Man On Fire (Little Daylight Remix)
    **********
    Young Man – Fate (Houses Remix)
    **********
    That Work – Secret Lover (Party Supplies Remix)
    **********
    Sebastien Tellier – Cochon Ville (The Magician Remix)
    **********
    Big Boi & Theophilus London – She Said OK
    **********
    Alpines – Empire (CREEP Remix)
    **********
    Health – Tears
    **********
    A Trak & Dillon Francis – Money Makin
    **********
    Here We Go Magic – How Do I Know
    **********
    Totally Enormous Extinct Dinosaurs – Garden
    **********
    Diplo – Set It Off (feat. Lazerdisk Party Sex)


  2. Arrêtez tout!

    juin 14, 2012 by grandlap

    … on a Sophie la girafe. ouf.


  3. µCompil vol.18

    juin 13, 2012 by grandlap

    NON MAIS VOUS CROYEZ QU’J'AI L’TEMPS?!


  4. Prometheus

    juin 6, 2012 by grandlap

    mes fesses.

    Je suis allé voir Prometheus après avoir bouffé du trailer / teaser / spoiler pendant des semaines (l’image ci dessus n’est pas du tout tiré du film, c’est juste Idris Elba). C’est un bon film. Pas un excellent film, mais un bon film. Un film « mouai c’était bien ». Sans la présence d’Idris « fucking awesome » Elba, ça serait plutôt un film « mouai bof ». Mais c’est un bon film.

    Je n’ai pourtant pas envie parler du film, ni de la génèse de l’univers d’Alien. Non, j’aimerais parler du mindfuckage merdique des mecs qui ont écrit les dialogues et qui ont designé l’univers du film. Promis, il n’y aura aucun spoil dans ce qui suit.

    Tout d’abord, parlons d’une séquence qui m’a fait bondir. Situation : Le vaisseau est sur la planète inconnue. Idris « beautiful » Elba est dans le vaisseau. 2 mecs de l’expédition sont restés dans la « pyramide » à cause de la tempête de verre pilé (la pyramide est à 2 bornes en ligne droite du vaisseau). Idris « I love you » Elba a sous les yeux une fucking modélisation 3D 1080p de la pyramide, avec intérieur / extérieur et tout. Depuis un moment dans le film on a même capté que des losanges jaunes scintillants indiquent la position des membres de l’expédition dans ladite pyramide. Et devinez par quelle phrase il entame sa conversation avec les 2 connards oubliés? oui oui oui oui, vous avez vu juste : « Où êtes vous? »… facepalm. MAIS PUTAIN T’AS LEUR POSITION SOUS LES YEUX DEPUIS 20 MINUTES!

    A présent, parlons du design des objets.

    L’action se déroule grosso modo en 2090, soit dans 80 piges. Pour imaginer ce futur il aurait été bon (et simple) de s’imaginer le monde il y a 80 ans (1930 pour les matheux), voir comment il a évolué et s’inspirer de cette évolution. Enfin, ça c’est que je pensais.

    Au tout début du film, on est sur Terre et les mecs font des fouilles archéologiques. On est en 2090. En 2090, et ces types portent des vestes Quechua et des chaussures de rando quelconques. En 2090. 2090. DEUX MILLE QUATRE VING DIX!! DES VESTES QUECHUA!!
    ok… donc, l’espèce humaine a décrété qu’on ferait jamais mieux que les vestes Quechua à un moment dans l’évolution.

    Ensuite, on est en droit de s’imaginer que les types qui ont fait le flim, ils réfléchissent, hein. Ils ont du se dire que des objets classiques comme, je sais pas moi, les billards et les pianos, qui n’ont quasiment pas changé depuis des dizaines d’années, n’ont aucune raison de changer maintenant… et bien non. Ils ont réussi à faire un billard du futur et un piano du futur. Un billard. Et un piano. UN BILLARD ET UN PIANO! ET ON PORTE TOUJOURS DES VESTES QUECHUA!

    Pour finir, sur la planète inconnue, les mecs de l’expédition partent avec des combis, tout ça. Et ils ont des caméras pour suivre l’action au plus près. Enfin, des caméras… des webcams de début 2000 avec qualité d’image merdique! C’est vrai qu’il ne s’est absolument rien passé dans l’industrie de la vidéo rien que ces 10 dernières années. Ou alors les industries GoPro ont passé 80 piges à se toucher la nouille… avec leur copains de chez QUECHUA.

    Oh, et pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi prendre un acteur jeune pour jouer un vieux avec 3 tonnes de maquillage alors qu’un VRAI vieux aurait été 1000 fois plus crédible? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi?

    Bon voila. Le film est bien. Mais à un moment, faut pas passer pour un con. On met des écrans dans tous les sens, de l’hologramme partout, de la réalité augmentée, et on oublie le plus simple. Stop à la supercherie!


  5. Douze / Bellflower / Impossible

    juin 2, 2012 by grandlap

    DOUZE HOMMES EN COLERE
    Un classique qui mérite amplement son statut.

    **********

    BELLFLOWER
    Un trip au bord de l’apocalypse à bord de MEDUSA.

    **********

    MISSION IMPOSSIBLE : GHOST PROTOCOL
    Une belle merde.